Toutes griffes dedans de Laurent Fialaix

Toutes griffes dedans de Laurent Fialaix

J’entame aujourd’hui ma première chronique pour Plein de Talent avec le court roman de Laurent Fialaix – Toutes griffes dedans – Malo Editions.

Ce que nous dit le résumé :

Journaliste indépendant dans une petite ville de province, Laurent crève de solitude. Le travail est rare ; il s’enfuit dans les livres, adore trouver dans les mots des auteurs ce qui ressemble à sa vie. Laurent vient de découvrir le premier roman d’un dénommé Ronan Fardèze. Il s’y est vu en miroir. Il sait qu’ensemble ils ont rendez-vous, et qu’avec lui la vie sera enfin belle. Qu’ils seront amis, peut-être même amants Reste à le faire savoir au principal intéressé. Par tous les moyens. Après tout, à chacun ses vérités…
« Toutes Griffes Dedans » est le roman noir d’un harcèlement. Celui d’une solitude, d’une folie rampante qui donne un écrin à la schizophrénie d’un homme meurtri par ses différences. Et par une enfance faite de drames et de rejets.
téléchargement

Ce que j’en pense :

Pour résumer, beaucoup de bien. Il m’est venu assez rapidement la réflexion suivante en lisant l’œuvre de Laurent Fialaix. Mieux vaut écrire un bon roman de 138 pages qu’un mauvais de 500. Là où vous pourriez tomber dans l’ennui, nul cas ici avec ce thriller psychologique. Il s’agit d’un page turner efficace qui se lit facilement et très rapidement. Idéal pour les petits lecteurs et ceux qui reprennent la lecture, ce qui correspond à mon cas.
Le récit commence par des souvenirs d’enfance, du harcèlement. Des gens qui baissent la tête, vous, nous, moi. Chacun peut s’y reconnaître. Vous ajoutez à cela des phrases bien senties comme celle-ci : « À certaines périodes, la vie ressemblait à un champ de ruines, les jours ne finissaient pas et nos nuits étaient blanches » ou encore « Le dimanche, on dresse le constat de nos échecs ».
Intelligent, mais avec les nerfs qui lâchent souvent, le héros est perçu comme un asocial et se sent lui-même à l’écart. Il se met alors à écrire à des auteurs qui lui répondent poliment une première fois avant de lui adresse des fins de non recevoir. Il les insulte alors. Vient le tour d’un grand auteur imaginaire Ronan Fardèze. C’est là que nous découvrons que le harcelé va devenir à son tour harceleur. Je me suis mis de plus en plus dans la peau de… l’auteur harcelé. Je n’avais vraiment pas envie d’être à sa place !

Les bons et les mauvais points :

Je ne vous raconte pas la suite, on peut qualifier celle-ci de très habile. Bien sûr, étant moi-même auteur, j’avais imaginé autre chose. Ce dernier point doit être considéré comme positif. Aucune idée ne me serait venue pour un roman banal qui m’aurait déplu. Là, entre deux lectures, mon cerveau a élaboré différentes hypothèses. Je ne vous les soumets pas, n’étant pas là pour dévoiler quoi que ce soit.
Une question vient à l’esprit au fur et à mesure de la lecture. Et si ce Laurent, très bizarre, de plus en plus dérangeant, se mettait à commettre l’irréparable ? Si on passe par ce stade de réflexion, c’est que Toutes Griffes Dedans est donc un bon roman. Seul bémol, on en demanderait un peu plus, mais la remarque faite au début de cette critique répond à cette objection.
Note attribuée : 3,75/5
Attention, ne vous trompez pas, il s’agit d’une bonne note. Je vous conseille vraiment ce livre. J’aurai mis 4 avec quelques pages de plus. Peu de romans vont aller au-delà de cette note car je suis d’une nature particulièrement exigeante. Je relirai avec plaisir cet auteur.

Vous pouvez vous le procurer par exemple sur le site de la Fnac, Amazon. Vous pouvez aussi liker sa page Facebook et aller sur le site de l’auteur.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×
×

Panier