Réalisation d’un clip (partie 2)

Réalisation d’un clip (partie 2)

Aujourd’hui, je vous propose la deuxième partie sur le comment on a fait pour réaliser le clip de Jonathan Cadoux. Hier, dans la première partie, je vous ai parlé du scénario, de la vitesse des images, du cadre… Dans cet article, je vais vous parler des autres lieux du tournage avec le lots de difficultés qu’on a pu avoir et surtout je vais vous parler de la post-production.

Le tournage au Brise-Glace

Je vais tout d’abord vous parler du lieu de tournage le plus important : la scène du Brise-Glace à Annecy. Jonathan avait bien fait de réserver le studio. Les scènes que l’on a tournées dans ce lieu ont servi de fil rouge pour le clip. Il faut le soulignez, l’accueil a été excellent. Les deux techniciens sont des pros et on a été ravis. Vous verrez dans le clip, Jonathan est au micro et interprète sa chanson. On l’a fait en plusieurs reprises, mais Jonathan a fait un live que l’on sortira également ultérieurement. Jonathan dans l’obscurité entre dans la lumière. Tel est le fil conducteur de la chanson. D’où la principale difficulté pour nous, l’éclairage. Nous avons donc utilisé deux caméras, une de profil et une de face le tout en 25 images par seconde. J’ai tenté un réglage personnalisé sur la caméra de face. Il en est ressorti un grain trop important, c’est-à-dire des points de lumières qui détériorent l’image. Heureusement, la post production m’a permis de rectifier l’erreur…

Brise Glace Annecy

A la campagne

La suite s’est déroulée en campagne proche du lieu d’habitation du chanteur. Nous avons tourné dans les champs. Une vue est en contre-plongée, on voit Jonathan et une amie les yeux au ciel, paroles qui reviennent le plus dans sa chanson. N’ayant pas encore de drone, il a fallu se hisser sur un arbre. C’est Orlande qui, téméraire, s’est hissé à 3 mètres au-dessus du sol et qui a filmé les scènes en question. On a ensuite tourné assez rapidement quelques scènes d’intérieur et le tour était joué. Durée du tournage : 1 journée !

Comment ça, ce n'est pas fini ?

Avec les premiers rushs, on s’est aperçu qu’il nous manquait des plans. Damned. Téléphone. Ouf, Jonathan était disponible pour un après-midi. Allez, on y retourne, cette fois-ci au belvédère de Saint-Germain la Chambotte. Les conditions étaient optimales, trop chaudes, mais on aurait à coup sûr de belles images. Orlande dirigea de main de maître la mise en scène et la chorégraphie. Au bout d’une heure, le tour était joué. Bilan : il nous fallu un jour et demi de tournage pour le clip « Un jour sur terre ».

chorégraphie clip
La chorégraphe Orlande et Jonathan qui observe

La post-production

Vous allez me dire que le plus dur a été fait. Oui et non. Le plus gros du travail commença à ce moment-là. Le montage prend du temps. Vous avez plusieurs logiciels performants. Je vous en conseille deux en particulier : Da Vinci Resolve, il a l’avantage d’être gratuit, mais gourmand en ressources. Mieux vaut avoir un ordinateur performant. Le deuxième est Adobe Première Pro. Il est facile d’utilisation, mais il a un inconvénient, il est payant. A vous de voir. J’utilise Adobe Première pour le montage, mais Da Vinci Resolve pour le traitement de la couleur (j’en parle par la suite). Là encore, pour apprivoiser la bête, il faut s’atteler à chercher sur You Tube les meilleurs tutoriels. En plus de Max Maximus que je vous ai cité dans la première partie, je vous conseille aussi, notamment par Da Vinci Resolve, l’excellent Pix’in Light qui nous donne tout ce qu’il faut savoir avec ses vidéos.

adobe premiere rpo

Donner du temps au temps

Pour 4 minutes de clip, il a fallu des heures de montage. Trouver les bonnes séquences, les passages à garder, assembler le tout, donner à cet ensemble de la cohérence. Et pour finir, le traitement de la couleur. Je dois dire qu’à chaque fois, je prends du plaisir à améliorer l’image. Il y a un plan flou ? Ce n’est pas grave, Da Vinci Resolve nous permet d’améliorer la netteté. Attention à ne pas exagérer tout de même, mais le résultat est bluffant. Ensuite, j’ai tenté de reproduire un peu ce que j’avais vu, avoir un bon contraste, de belles couleurs, vous me direz si j’ai réussi dans ma tâche.

da vinci resolve

Et voilà, le tour est joué, notre premier clip est prêt ! On n’était pas sûrs de réussir et pourtant on l’a fait. Si vous êtes vous-même chanteur et que vous recherchez quelqu’un pour tourner, nous sommes désormais prêts. N’hésitez pas à nous contacter, on peut en discuter !

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×
×

Panier